Le BDSM est une pratique sexuelle qui a chamboulé nos cultures traditionnelles. Sa côte est montée en flèche jusqu’à devenir une mode. Découvrons cela ensemble dans ces quelques lignes.

Un style de vie devenue une mode

Le BDSM est avant tout un style de vie. À la base, seuls quelques adeptes se lançaient dans cette pratique. Et encore, ces derniers l’ont fait secrètement. Cependant, l’arrivée des personnages influents a changé la donne. Ce sont des films, des romanciers ou encore des stars.

50 nuances de Grey est sans aucun doute l’œuvre qui a lancé la mode du BDSM. Le couple Grey et Steele se met en scène en train de jouer à des jeux sexuels assez violents. Ce qui a tout de suite fait que ce soit devenu branché. Le succès fulgurant des romans et des films qui portent cet intitulé peuvent en témoigner.

Les artistes en tout genre y ont également apporté leur contribution. Ces personnalités connues et appréciées telles que Madonna ou encore Rihanna ont banalisé la pratique des jeux sexuels sombres. En effet Madonna est devenue une des « New york Times Bestselling author » grâce à son livre « Sex ». Le livre parle ouvertement d’actes BDSM. C’est la même chose pour la chanson de Rihanna intitulée « S&m ».

Une pratique loin d’être banale

Le sexe peut parfois sembler ordinaire. Le temps accentue ce fait dans une relation. Cependant, l’avènement du BDSM vient casser cet ennui. Au fait, cette pratique révolutionne la culture que l’on a toujours eue à propos des relations intimes. Il n’est pas rare qu’y avoir recours ravive la flamme d’un couple. Cela s’explique par la renaissance de la passion commune que chacun avait au début de la relation.

L’art de réveiller le côté dominateur

Chaque personne possède un côté dominateur endormi. Longtemps, noyée dans la culture traditionnelle, cet aspect d’une personne ne renait qu’une fois bousculée par de nouvelles expériences. Le BDSM arrive comme une gifle pour ce que l’on nous a toujours appris. Une sensation de liberté qui nous permet d’agir avec notre partenaire comme on veut. Ce qui est loin de le déplaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *